Présentation détaillée du projet HIREAU

HIREAU : Comment reconstituer l’HIstoire des Réseaux d’assainissement et d’EAU potable – application sur le territoire de la Métropole de Lyon

Carte d’identité [poster du projet]

Coordinateur scientifique : Frédéric CHERQUI (DEEP – EA 7429)
Laboratoires :
– DEEP (EA 7429) : Pascal Le Gauffre & Frédéric Cherqui
– EVS (UMR 5600) : Bernard Gauthiez
– LIRIS (UMR 5205) : Khalid Benabdeslem & Haytham Elghazel
Partenaires :
– Métropole de Lyon : Laurence Campan, Gilles Chuzeville, Didier Fangeat, Delphine Petit, Sonia Reeb & Elisabeth Sibeud
– Eau du Grand Lyon : David Poinard & Ntissar Tijani
– Veolia : Sonia Graja & Franck Texier
Disciplines : Géographie – Génie civil – Informatique
Mots clés : Réseau – Eau potable – Assainissement – Histoire – Urbanisation – Machine learning
Financement IMU : 2 Post-docs
Durée du projet : 36 mois

Vous trouverez une présentation plus détaillée des partenaires ici.

Contenu scientifique

1 – Prédire le passé pour connaître le futur

Les réseaux d’assainissement et d’eau potable ont été construits et étendus pour et par la ville. Aujourd’hui comme demain, ce patrimoine existant impacte les pratiques de gestion : la connaissance de la date de pose des conduites est primordiale pour estimer l’état actuel de détérioration et prédire la dégradation des réseaux. L’enjeu est donc pour la Métropole de Lyon de reconstituer les dates de pose des réseaux d’assainissement, et de fiabiliser les dates pour l’eau potable. Plus largement, l’enjeu est de démontrer que l’on peut reconstituer ces dates pour ainsi permettre à d’autres collectivités de répondre aux contraintes réglementaires et mettre en œuvre une réelle gestion patrimoniale.

2 – Constituer et exploiter des données indispensables

HIREAU vise également à renseigner sur l’histoire de la ville et de son développement. Cela signifie expliciter les liens qui ont existé depuis plus de cent ans entre les réseaux d’assainissement et d’eau potable et l’urbanisation du territoire lyonnais. Ces liens seront exprimés sous forme d’hypothèses  de co-constructions externes aux réseaux (opération d’urbanisme, travaux du tramway, etc.) et de développements internes aux réseaux (création d’un nouveau captage d’eau potable pour l’agglomération, renforcement du maillage du réseau existant, renouvellements liés à l’état de santé, etc.). C’est également un cas d’application pertinent pour l’apprentissage semi-supervisé : il s’agira de reconstituer les dates de pose à partir d’une base de données hétérogène et incomplète contenant plusieurs milliers de tronçons, leurs caractéristiques et des informations sur leur environnement immédiat.

3 – Méthodologie

HIREAU se propose ainsi d’explorer plusieurs approches afin de les éprouver et  de reconstituer ces données indispensables : (i) la fouille d’archive, (ii) la datation de conduite in situ, (iii) la reconstitution de l’histoire du développement des réseaux sur le territoire, et (iv) l’utilisation de méthodes d’apprentissage pour supposer les dates inconnues de pose des conduites.

Ce projet de 36 mois qui a émergé de la communauté IMU vise donc à faire progresser les connaissances via des interactions de compétences en Génie Civil, Géographie et Informatique, ainsi qu’avec les praticiens partenaires : Eau du Grand Lyon, la Métropole de Lyon et Veolia. Deux post-doctorants de 12 mois sont au centre du projet.

4 – Livrables

Livrable numérique : date de pose et matériaux des conduites d’assainissement et d’eau potable pour le territoire étudié sur la Métropole de Lyon ;

Rapport scientifique explicitant les liens entre les variables retenues (caractéristiques des conduites et de leur environnement) et la date de pose en fonction des époques ;

Guide opérationnel pour la reconstitution de l’histoire des réseaux, détaillant les quatre approches envisageables (fouille d’archives, analyse in situ, reconstitution de l’urbanisation ou méthode d’apprentissage) et montrant l’intérêt de ces approches.